retour à l'accueil

L'acné ça se traite

Comment se traiter ?

Il existe actuellement de nombreux médicaments pour traiter l’acné.

Le meilleur traitement est différent pour chacun : il dépend de la forme et de la sévérité de l’acné7, (zones atteintes, types de boutons, durée de l’acné…), mais aussi du type de peau (irritable ou non, plus ou moins grasse...), du sexe (chez les filles, l’acné peut être rythmée par les règles)…

Les traitements de l’acné sont de deux sortes :
- à appliquer sur la peau : gel, crème, pommade…
- à avaler : comprimés ou gélules.

Il existe différentes familles de médicaments, qui agissent sur un ou plusieurs des mécanismes de l’acné (voir schéma) :

  • ceux qui diminuent la production de sébum,
  • ceux qui luttent contre l’inflammation,
  • ceux qui diminuent l’épaississement de la peau,
  • ceux qui débouchent les pores.



Signalons aussi que pour les filles, une pilule spéciale qui freine la production de sébum peut être utilisée.
L’acné du dos nécessite quant à elle le plus souvent un traitement antibiotique à avaler. Dans les formes les plus sévères, il existe un traitement particulièrement fort, mais qui est très irritant et nécessite d’importantes précautions d’emploi, comme l’utilisation d’une contraception chez la jeune fille.

Utiliser les bons produits d’hygiène !
Il est recommandé de nettoyer la peau deux fois par jour avec un produit de toilette doux adapté. Préfère :

  • - les produits de toilette doux : savon surgras, pain dermatologique ou gel moussant sans savon
  • - les crèmes hydratantes non comédogènes pour atténuer l’effet asséchant de certains traitements
  • - les produits de maquillage « testés non comédogènes »
  • - les crèmes solaires pour l’été ou lors d’activités en plein air.
Abandonne les savons irritants ou décapants, les lotions à base d’alcool qui peuvent irriter la peau, les produits gommants ou les masques.

Bien suivre son traitement… et être patient : les clés de la réussite !
N’arrête pas ton traitement sans en parler d’abord à ton médecin.

«Grattomania», bonjour les dégâts !
Essayer d’extirper les point noirs ou éclater les boutons tourne parfois à l’obsession !
Mais attention, cela fait plus de mal que de bien3, sans compter le risque accru de laisser des cicatrices4.
Rien ne vaut un bon nettoyage de peau effectué régulièrement par un médecin, en complément du traitement.

Se méfier du soleil, un faux ami !
D’une manière générale, acné et soleil ne font pas bon ménage.
Pendant les vacances ou lors d’activités en plein air, utilise une crème solaire d’indice élevé (≥ 30) et non comédogène (attention aux huiles à bronzer).
Le médecin peut aussi adapter ton traitement l’été, car certains médicaments ne font pas bon ménage avec le soleil (la peau peut carrément virer au rouge tomate sous l’effet du soleil). Cela dépend aussi de ton type de peau.

7 Grosshans E, et al. Acné. Ann Dermatol Venereol 2002 ;129 :2S182-7.
3 Nicolay D, Jadoulle V. Pour une approche multidimensionnelle de l’acné juvénile compliquée de troubles psychopathologiques. Louvain Médical 2005;124(8):329-337.
4 Chivot M, et al. Cicatrices d’acné : épidémiologie, physiopathologie, clinique, traitement. Ann Dermatol Venereol 2006;133:813-24.